Actus

16/01/2017

C'est parti pour 2017 !

posté à 14h18

Salut !

Je vous souhaite à tous une excellente année 2017. De la santé sans faille, du sport sans encombre, et une bonne grosse cagnotte au loto parce que ça fait plaisir (il paraît!) !

Après une bonne coupure dont deux semaines passées en Thailande à voyager, me voilà de retour à l’entrainement pour atteindre les objectifs qui seront estivaux cette saison. La qualif’ aux Championnats du monde professionnels IRONMAN70.3 est l’objectif le plus proche avec 3 courses ciblées pour marquer des points, puis nous nous tournerons vers l’objectif Embrun, où tout a commencé pour moi voilà 5 ans…

Un objectif de TOP 10 à Embrun est écrit en rouge sur mon calendrier… Nous bosserons dur avec Seb’ pour y parvenir…

Dans cette aventure je suis rejoins par ESPRESSOTIME, les capsules de café les plus stylées du moment, vendues en grande surface, et par COMPRES'SPORT qui m’assure une récup’ optimale après les dures séances qui m’attendent…

Enfin, je rejoins les rangs de TRIMAX Magazine pour quelque chose de grand : nous créons ensemble le premier JT du triathlon ! Du test produit, du test épreuve, le tout avec une touche d’humour et de grand n’importe quoi… Ça va être du grand je vous dis !

Bref, on va pas s’ennuyer en 2017 !!!

Alors à très très vite pour de nouvelles aventures chocolatées.

Jé.

 


13/12/2016

2016, la boucle est bouclée.

posté à 20h25 dans "News course"

Putain.

C'est vulgaire. Et en plus je dis pas bonjour... Mais quand je regarde ce qui s'est passé en 2016, c'est la première chose qui me vient à l'esprit pour résumer en un mot la saison qui vient de s'écouler.

J'ai un sacré bilan de saison à raconter. ‎
Cette saison est extraordinairement riche d'apprentissage, d'émotions, et d'aventures.

Mon année s'est arrêtée le 5 février. Et depuis, les événements s'enchainent et ne sont que la continuité de cet épisode survenu ce matin là sur ma route du boulot.

5 février, je me mets au tas en moto.
6 février, le médecin me dit que j'ai une petite entorse qu'il y en a pour 3 semaines.
20 février, les médecins me disent qu'il y en a peut être pour un peu plus que prévu...2 tendons défoncés.
33 février, c'est sur il y en a pour complément plus que prévu. 3 fractures, œdèmnes osseux à tout va et 5 tendons defoncés...
63 février, je rentre au CERS... pour 3 semaines...
77 février : je deviens Papa de Milka, labrador qui fait autant de conneries que ce qu'elle est belle.
78 février : Milka est magnifique. Un coussin, une paire de chaussons, trois paires de hoka. Magnifique je vous dis.
84 février, le doc du CERS me reconduit pour 5 semaines supplementaires.
119 février, encore deux de plus !
120 février je reprends la nat' avec Franck Trapani, et un pull aux chevilles pour éviter les battements.
133 février, je sors du CERS.
134 février, je pars pour hurler sur 1.000 athlètes aux championnats de france, un mégaphone à la main...
135 février. Je hurle sur 1000 athlètes. Le sud ouest me déteste. Moi, je les adore. ‎
136 février, en vue d'embrun et après avoir atteint les limites de ce petit mégaphone sur les France, je commande un mégaphone beaucoup plus gros. Pour être sûr et certain qu'on m'entendra mieux.
155 février , je fais mon premier footing avec Francky, revenu spécialement des îles (ou pas) pour l'occasion.
161 février : je pars avec les petits hommes verts sur la coupe de France de route, à Dunkerque.. les cannes reviennent... sauf que je pédale sur une jambe !
179 février, test event à l'alpe d'huez. Mauvaise idée. TRÈS mauvaise idée. Sortons à l'igloo pour oublier ça.
180 février. J'ai mal à la tête.
193 février, j'ai 25ans.
193 février et demi... merde... il est le 194 février et dans 4h je dois être près pour 11h de camion.
194 février, je monte avec les verts sur la manche de Châteauroux ... je hais les parigos qui viennent nous bouchonner la route pour rentrer chez eux...
195 février, je suis dans l'échappée du jour pendant 60 pitons ... ça n'ira finalement pas au bout et..."Putain les gars, il me manque un tour".
195 février et demi : embrun s'éveille. Ouais je viens d'arriver en pleine nuit.
196 février 16:30, le monde du triathlon est assourdi.... j'adore.
196 février au soir, embrun se rendort... les ventes de sonotones explosent en Embrunais les semaines qui suivent.
197 février : j'ai une flemme inédite de nager. On va manger un Burger ? GO.
223 février, je pars à Marmande sur la dernière manche de la coupe de France pour filer la main aux nines... raaaah j'aime ça les grands bouts droits... bien longilignes.‎ BrOOOOOOOOaaaaap. Le plaisir de l'effort solitaire pour le collectif...
230 février, je reteste un triathlon aux salins... je fais 4... ah? ça revient?
244 février, je fais 8 du natureman (plus belle course du monde, soit dit en passant). Ça y est c'est revienduuuu !
246 Février : je reçois mon nouveau vélo. Aaah voilà. On va pouvoir commencer à parler de choses sérieuses. Une poutre, de l'aero, et un design perso. Ça biche.
253 février, je gagne le triathlon cannondale carquei' devant St Père Oliv'... beaucoup trop vieux pour enchaîner les deux courses, lui.
265 février, je fais 3eme de l'ironman70.3 turquie... Putain que c'est bon. Mais putain que c'est bon.. Mais putaiiiiin que c'est bon. On a compris, Jeremy.
265 février et demi, j'ai de nouveau un accident de la circulation... mais ce coup ci, avec un cyprès qui a traversé la route devant la voiturette de golf que j'avais empruntée...circonstances atténuantes sur ma conduite : j'ai pas trouvé la marche arrière, et j'ai continué d'accelerer... ouais, sacrée soirée.
286 février, je partage un demi, en bord de mer, pénard, entre c*uilles, avec Paulin...
...un demi marathon de Nice.
307 février je termine 5e de l'ironman 70.3 Colombie. J'ai 350 points au PRO ranking, et je me dis 'nine... ça part pour la chasse aux points en 2017?" et je me réponds : "Ouaaais grave!". (ouais, je m'autoparle)
314 février : DNS sur le championnat du monde des Hauts-village (20km sur route). Merde, je rate la daube d'après course. Merci la tourista. Ma saison s'achève ici...

On est désormais le 316 février, et il est temps de passer un peu de temps avec Elle.... parce que dans tout ça... Elle (super)râle, Elle est (super)chiante, mais supporte malgré tout cette vie. Direction la Thaïlande, le 328 février prochain, pour 10 jours au chaud à voyager.

Voilà, la boucle est bouclée...

Je vous remercie pour votre fidélité ! Vous avez été 80.000 lecteurs cette année, et ça, ça biche grave.

Je terminerai juste, avant qu'on se quitte pour cette fin de saison, par remercier Seb Dussartre...

C'est lui qui me prépare depuis 3 ans, à l'écoute de ses intuitions et de mes ressentis... il fait un taf extra ordinaire pour m'envoyer chaque lundi mes feuilles d'entrainement.. et quand je lui casse les burnes à 22h parce que je sens pas la séance du lendemain, même pas il râle....

Au passage, j'en profite pour remercier l'équipe du CERS et notamment Sophie, Romain, Roro... ‎ils ont fait un boulot formidable, et m'ont expliqué que de défoncer la boîte de bonbons ne me ferait pas d'avantage guérir...

Je n'oublie pas mes incontournables sponsors et gentlemen partners sans qui, rien ne serait pareil... Ils ont été là sur le plan humain, et m'ont supportés dans cette dure épreuve ... Un énorme merci à ‎vous. Votre soutien a été exceptionnel. Merci à :

Gloria Sport Arena, que j'ai rejoins après l'ironman de Nice 2014, qui me permet de vivre quelque chose que je ne revivrai pas, que je n'aurais jamais vécu, mais que je vis aujourd'hui !
Hoka One One, qui m'aide beaucoup depuis 2014, avec une complicité que j'adore! Merci Christophe, Liz, Jill, Tom..
Fitnesslover, qui m'aide depuis cette année. Une équipe fort sympathique pleine de déconne !
Progress wheels, qui m'a rejoint cette année, alors que je me trouvais encore en centre de rééducation ! Merci pour votre confiance les gars !
Eafit, mon tout premier partenaire, depuis août 2012... Michel, Catherine, Arthur... merci pour tout ! Vous bichez grave !
Compressport,‎qui me compresse les cannes depuis 2012! Nadia, Fanny et Helen, merci à vous.
Spartan Gym - Blooming fitness draguignan. qui me met à disposition gracieusement ses salles de musculation depuis ma sortie du CERS! Le début d'une longue aventure... cet hiver, ces types vont adorer me défoncer ! [Les cuissasses vont les haïr ]
Giro & Sidi via Royal Vélo Francequi m'épaule depuis le début d'annee 2016, merci à Céline, et à Pascal... qui me connaît depuis que je cours en cadet... qui m'a vu péter des plombs sur des ratonneurs dans les échappées, et qui m'a dit en 2008 : "le jour où tu te calmeras, tu marcheras"...
Fizik, avec Bernard qui prend soin de me donner les meilleures assises cyclopédiques depuis 2013,
Bollé, qui prend soin de mes pupilles et m'équipe depuis 2015 en lunettes qui bichent. Merci Christophe et Laulau Duboulot de partager ces péripéties avec moi !
Yadigo, qui me fait profiter d'un pure prix sur une "machine à visser" depuis cette année ! Merci pour ton coup de pouce 'Toine !
Rotor/ Profile design, qui depuis 2014 m'ovalise mon pedalage.... et Fred a même réussi à me faire dire que l'oval c'etait pas mal... et ça, fallait y arriver ! Bien joué ! Haha. Merci
Garmin qui m'a rejoint cette année pour partager cette folle aventure qui fait monter le cardio! merci Jo pour ta confiance !
FlashBike où mes bêtes se font préparer gracieusement tout au long de l'année ! Une vraie équipe de mécanos, la déconne en plus !

Enfin, je finirai par remercier l'équipe dirigeante d'Eukles Solutions de me laisser prendre des congés lorsque je le demande, sans rechigner sur les dates... et ça, c'est cool et ça biche.

[et un mot à ces tocards de collègues de bureau qui me supportent - ou que je supporte, toute la semaine, de 9h à midi et de 14 à 18h ... Allez bien tous vous faire encadrer les gars !]

Le triathlon, une aventure humaine ?
GRAVE. ‎

Rendez vous en 2017, pour de nouvelles aventures chocolatées.


Ah... merci à cet âne, qui m'a fait prendre gout à la moto... Il en assume l'entière responsabilité. :)

 


09/12/2016

Ironman 70.3 Bahrein - le Top 10...

posté à 15h03 dans "News perso"

‎Salut les Nines,  

C'est avec une énorme tristesse (ou pas) que je vous annonce mon non-depart à Bahreïn !  Voici donc le top 10 des raisons de mon Did Not Start de dimanche.

1. Les vols pour y aller sont beaucoup plus cher que ce que je pensais! Je m'etais fié aux prix pour aller à Dubai.... huch. le double. J'ai regardé sur lastminute, ça restait vraiment cher...

2. Je pisse sur les dictatures. 

3. J'ai choppé la tourista et je ne peux me séparer plus de 40 minutes de mon pote le chiotte.. ouais.. c'est pas drôle... mais quand tu essayes les brochettes vendues dans la rue en colombie... faut pas s'attendre non plus à rentrer clean-clean-clean quoi. Au lit, avec du coca. Youpi.

3. Y aller alors que j'ai une course dans les pattes à j-7, et bah c'etait y aller pour faire du tourisme.. et il n'y a rien à voir à part le circuit la bas.

4. Merde... Ça tombe en même temps que les 20km des hauts villages...

5. Remerde... Ça tombe le lendemain du trophée des Ruelles de Grimaud. ‎

6. J'ai pas envie de nager. Donc il fallait être sur qu'ils annulent à nouveau la natation cette année. 

7. il n'y a pas de daube de sanglier après la course... question de coutumes et de croyances il paraît. mais à Bargemon, elle y est. 

8. J'ai plus rien à lire pour l'avion, et je me serais fait chier. 

9. Y aller c'était s'exiler 15 jours loin du Var. Et le Var me manquait déjà...

10. J'ai pas fait les cadeaux de Noël... ça me laisse 48h de plus pour acheter tout ça.  


Voilà pourquoi je ne suis pas à Bahreïn. 

Enfin, le site de rencontre entre sportifs www.fitnesslover.fr reconduit son partenariat en 2017... de quoi vivre une saison 2017 sacrément chaude !


A bientôt pour de nouvelles aventures chocolatées,  

Jé Meat'pie. 

 

site de rencontre entre sportifs "FitnessLover"


06/12/2016

Ironman 70.3 Colombie - 5eme

posté à 12h45 dans "News course"

‎Salut les Nines,
J'ai un sacré bordel à vous raconter. Ça s'appelle l'ironman70.3 Cartagena...

Ironmojito, un cocktail explosif pour vos convives ! Pour cette recette il vous faut:

1.Déjà, il faut des colombiens ! Les colombiens ont leur propre fuseau horaire . Ils sont à GMT - 6h45... 6h de décalage horaire et un retard automatique de 45minutes. Leur particularité : ils relèvent le cocktail avec une note pimentée et arrière goût à la fois amer et boisé.

2. Il faut un site de course exceptionnel, presque aussi beau que le var...

3. Il faut un label americano-chinois et son cahier des charges de m*rde de standardisation de m*rde à la Macdonald de m*rde.

4. Une pincée de tricheurs... sans ça, la course est moins fun.

5. Un gota , pour mélanger le tout. C'est un magnifique ustensile de bois, le fameux "Beau gota". OK, je sors.

Mélangez le tout et vous obtenez l'ironman 70.3 coluuuuuumbia.

Cuisson : entre 3h27 et 3h55

Le départ est donné à 6h15 pétantes heure colombienne, soit 7h. Tout se passe bien puis le type qui tire notre 2eme groupe accélère fort ça se met en fil indienne avec des accoups... et tu devineras jamais quoi... je suis toujours pas nageur. Et tu devineras jamais quoi #2: je saute, et je me retrouve seul. Commed'hab.

Je prends mon vélo tel un conquistador. Je remonte les places une a une, je m'alimente bien con agua caliente y gelo chocolaté... jusqu'à poser cinquième.
Et là, c'est le début des tracaracas (c'est les tracas de Caracas).

Nos 3 premiers narcos, je sais pas ce qu'ils fabriquent...mais ils rejoignent les Farcs : ils Font Attention de Rater Ça Sciemment.

Et au lieu de prendre à droite, comme on le voit indiqué au sol, sur la carte, et comme on l'a vu au briefing [qui est obligatoire pour les pros], NON. Ils prennent à gauche ! Sans déconner, je suis champion du monde de plantage de parcours... faut le faire exprès là.

Le directeur de course, qui est un peu le Juan Manuel Santos du jour me dit de prendre à gauche. Je prends le temps de m'arreter, je lui dis "mais c'est à drooooooite ??????" et il me dit : "t'inquietes ! Les premiers se sont trompés , votre premier tour est plus court : turn left Jeremy".

Je m'execute comme tous les autres pros. Nous sommes tous déviés de la même manière...

Sauf que nos 3 artistes, ils ont recommencé au deuxième tour ! Forcément qu'ils te mettent un gouffre, en courant 11 bornes... et "établissent le nouveau record du monde ironman70.3" selon la presse colombienne. "Tu m'étonnes ! " qu'elle a commenté Ingrid DesTempsCourts!

3h55, sortir du four avec délicatesse pour vérifier la cuisson.
il faut être attentif pour trouver la ligne d'arrivée... un vrai bordel.. ah! ça y est ! La fin du suplice avec 97% d'humidite et 35 degrés..je passe la ligne 8e.

J'apprends en récupérant mon bike que les 3 premiers ont coupé deux fois !

Nous recevons -tous les pros- un e-mail de l'orga nous disant qu'ils sont en train de voir pour le résultat officiel et que ce ne sera probablement pas près pour la remise des prix.

Et la, le résultat est stupéfiant ! (et paf! Tu l'as vu le jeu de mot avec la Colombie ? ). L'organisation nous informe qu'il y aura 2 classements.

1- les athlètes qui ont suivi les instructions du Président Juan Manuel ironman,

2- les 3 autres. Ils ont leur propre course à 3!!

Ironman attribue donc des points à chacun de ces classements. l'explication est simple : le vainqueur est colombien... et on ne froisse pas le colombien... ô non jamais...

Et ouais les gars ! Ironman, c'est BUSINESS. C'est pas du sport ! Et ça, bien souvent, on l'oublie... Ce serait de la clientèle de déçue que de voir que leur champion n'a pas été récompensé à domicile... alors pour la carte fidélité on laisse les tricheurs tricher, les coupeurs couper, et les en*uleurs...

Bref, je termine 5e de l'ironman 70.3 Columbia - Cartagena. :)


Allez salut, et vive le sport,
comme dit Gérard.

‎Juan Jeremy dela tarta con Carne‎ (ouais, ça doit se dire comme ça Meat Pie)

Ps : si vous voulez autant de chaleur qu'en Colombie, mais en France... je vous laisse cliquer sur le site de rencontre entre sportifs WWW.FITNESSLOVER.FR. Mucho caloooooor!

 


03/12/2016

Ironman 70.3 Cartagena - J'irai triathloner chez vous. ‎

posté à 14h57 dans "News perso"

J'irai triathloner chez vous... Ouais. Sauf que ce générique d'émission je l'aime pas, et je préfère largement celui de "Rendez vous en terre inconnue".... alors on change le titre : Triathlon en terre inconnue, on enclenche la musique Beat it de The sunshine... et c'est parti. [la, la, la,lala, la, la, lala,lalala,..etcetera].

Direction la Colombie, Carthagène des Indes pour être précis... soit 22 heures de voyages, 3 vols, et une bonne dose de patience, parce que "putain que c'est long" !

Minuit heure locale, je sors de l'aéroport, et je me réjouis "Voilaaaa! C'est ça que je veux". C'que je veux ? Du folklorique... et bah Nine... j'en ai pris plein dans la face du folklorique !

Le folklo' nocturne à la Colombienne.... ou comment se retrouver dans un faux taxi, avec un narcotrafiquant...

Cette histoire a duré presque une longue heure ... ouais.. "presque une longue", c'est que ça faisait pas complètement une heure... mais que c'etait la quasi-heure la plus longue de l'histoire, Nine.

Minuit zéro : je sors donc de l'aéroport avec ma valise-vélo, et les taxis-pot-d'yaourt viennent m'aguicher : "ven con migo! Ven con migo"... y'a trois types qui se bousculent, pour m'avoir. je lui montre le nom d'ou je dois aller... "yes ! no problem! ".

Minuit une... quand on arrive devant sa bagnole, elle n'est pas du tout du tout jaune, ni pot de yaourt mon pote ! C'est une Hyundai blanche dont la porte s'ouvre à grand coup de lattes.... "Hey?! you are not a taxi!"
-No ! I'm official shuttle of airport!

Minuit et deux minutes : Bwarf... je me dis qu'ici ça doit être un peu à l'arrache, ça se tente ! Ils doivent un peu tous être officiels ici...

Minuit et quatre minutes, On roule sur le front de mer... "Do you want coca? Marijuana!?" et là mon pauvre... il me sort ses pochons du joint qui lie le pare brise et le plafond de la bagnole.. "Wowowowo! Leave that! I dont' want some! Just drive me to the hotel. ‎" à partir de ce moment, chaque flic qu'on croisait était un supplice. Je sais pas si j'avais chaud ou froid, j'etais blanc comme la coco... la noix ou la coc' qu'importe, les deux sont bien blanches.

Minuit et douze minute,putain ça y est je vais finir en prison, le flic fait signe...
‎Minuit, douze minutes, et 1 seconde... au mec de l'autre côté de la route...

Minuit treize, il me recommande vivement "la meilleure cocaïne du monde qui est celle de cartagena, et que d'ailleur si je veux, il en a sous la main".. j'aurais dis sous le plafond à sa place mais bon! Merci pour la relance, c'est gentleman, mais je veux juste mon hôtel !

Minuit et vingt deux minutes : on arrive à l'hotel...
Je lui explique que je n'ai pas d'especes, que je rentre dans l'hotel en retirer !
NO NO NO qu'il me répond.

Minuit et vingt quatre minutes.. une fois qu'il a compris que je n'ai qu'une CB et que s'il veut que je lui file ses 50.000 Pesos (qui était d'ailleurs de 20.000 quand je suis monté dans la voiture), faut que j'aille retirer..

Minuit et vingt sept minute. Il conduit comme un énervé et me dépose à un guichet pour retirer... ce putain d'appareil de mes deux n'arrive pas à lire ma bande magnétique.

Minuit et trente minutes... je lui dis "le guichet ne marche pas".

Minuit, trente minutes, et une seconde... il a l'air en colère.

Minuit trente minutes et trois secondes... TRÈS en colère.

Minuit trente quatre... il me depose devant un nouveau guichet... fermé. Ouille. Il est encore plus énervé. Ça pue cette histoire.

Minuit trente huit, on arrive à un troisième guichet... ce batard me dit "please contact your bank". va te faire voir!!! Donne moi des dineros ! On t'as pas demandé ton avis !

Minuit trente neuf, je retente... on sait jamais ! La grâce du dieu de la banque...

Minuit quarante, "merde".

Minuit quarante, et dix secondes je tente le coup "je ne sais pas pourquoi ça ne fonctionne pas, viens demain à 10 heures devant l'hotel et je te paye".

Minuit quarante et une. Il démarre pied au plancher, on va devant une superette... il y a un guichet... et ce coup ci nine... il sort de la voiture avec moi. Sauf que pour m'ouvrir ma porte qui est bloquée, il met une grosse patate que je me dis "nine, pas bon pour toi".

Minuit quarante deux, j'insère ma carte, je choisis "English", je choisis "retrait", et au moment où je vais pour choisir parmi les montants à l'ecran, le type me pousse et appuie sur 400.000 PESOS. J'arrache la carte de la machine... et je le regarde en mode serein alors que je me fais une demie merdouille dans le futal Nine... je lui demande de ne rien toucher s'il veut que je lui tire ses fuckin 50.000 Pesos. Et quand tu mets fuckin dans la phrase ça fait de suite vachement plus client, alors que le caleçon sait ce que je ressens, lui.

Minuit quarante cinq, on arrive dans la voiture, et j'ai de quoi payer. Il branle je ne sais quoi avec sa portière. ‎Je lui dis "tiens, tes 50.000". No, give me more".
Et il me met en boule mon ticket de carte et le balance par la fenêtre.,

Minuit cinquante... après une négociation à 10kmh, je comprends son coup du give me more : en fait il a récupéré 2 billets de 2.000 Pesos pour remplacer ceux de 20.000, et il me dis "You gave me only 14.000"...

Minuit cinquante et une : je sors le grand théâtre : "don't try to fuck me buddy, don't try to fuck me. Drive to the hotel and stop pissing me off! ".

J'y suis allé un peu fort... et je regrette, il cherche dans sa portière, son siège je ne sais quoi.. et la je me dis : "c'est bon, c'est pour moi, bien joué Jéjé!"

On arrive devant l'hotel à 55... en fait, il rangeait juste ses billets.. je récupère ma valise vélo dans le coffre...

Bref, me voici arrivé en terre inconnue.

Demain, 12h15 heure française... un ENFER m'attend à Cartagène des Indes...
Pas d'air, taux d'humidite à son pic, et mercure au sommet... ça va etre un long moment de solitude...

D'ailleurs, parlant de solitude, si tu es seul et sportif va sur ‎www.fitnesslover.fr !

 




» Consulter les archives

RSS